12/12/2018

La Suède égale les records pour battre la Russie

RESUME GROUPE I : La Suède a égalé son record de buts marqués dans un match à l'EHF EURO pour battre la Russie et continuer à croire en ses chances de qualification pour les demi-finales (39:30)

Women's EHF EURO 2018, main round game - Group I - Sweden - Russia in Hall XXL Nantes, Nantes, France 12.12.2018. Mandatory Credit © Uros Hocevar / kolektiff

Si la Russie avait déjà assuré sa présence en demi-finale vendredi en s'imposant face à la Serbie, la Suède pouvait encore espérer rejoindre son adversaire du soir. A trois conditions. La première : espérer que le Monténégro s'incline face au Danemark. La seconde : prendre les deux points face au championnes olympiques de Rio en 2016. La troisième : attendre que la France ne prenne pas de point face à la Serbie dans la soirée.

La première variable ayant été remplie par le court succès du Danemark plus tôt dans la journée, il fallait encore que les filles de Henrik Signell arrivent à s'imposer dans leur dernier match du tour principal à Nantes.

GROUPE I

Suède vs Russie 39:30 (18:17)

Les Russes avaient livré leur plus mauvaise performance défensive lors du dernier match du tour préliminaire face à la Slovénie, une rencontre qui n'avait aucun enjeu pour elles, déjà qualifiées pour le tour principal. De toute évidence, les filles d'Evgenii Trefilov ont du mal à se motiver pour les rencontres qui ne présentent qu'un intérêt mineur.

En effet, déjà qualifiées pour les demi-finales et assurées de terminer en tête du groupe I, elles encaissaient 18 buts dans la seule première période face à une Suède décomplexée et bien décidée à jouer sa carte à fond. En cas de succès, les Scandinaves pouvaient encore espérer faire le voyage vers Paris et les demi-finales.

A l'image de leur ailière droite Nathalie Hagman, qui scorait huit buts dans les trente premières minutes, la Suède ne ratait pas grand chose dans le premier acte, jouant tous les coups à fond face à une défense russe en difficulté. Mais les deux équipes se rendaient néanmoins coup pour coup, et Anna Vyakhireva maitenait son équipe dans le coup à la pause, son équipe ne comptant qu'un but de retard (18:17).

Les Suédoises reprenaient le jeu sur le même rythme mais avec une efficacité défensive en progression. Bien aidées par leurs montants, que les Russes trouvaient trois fois en l'espace de dix minutes, elles prenaient le large jusqu'à compter six buts d'avance à la 39ème minute, alors le plus gros écart du match (26:20).

Une fois le break fait, jamais les Russes n'allaient revenir, incapables d'empêcher Nathalie Hagman, Joueuse du Match et meilleure buteuse avec 17 réalisations, de trouver le chemin des filets. Et les demi-finales approchant, Evgenii Trefilov semblait avoir fait le choix de laisser ses cadres au repos, puisqu'Anna Vyakhireva et Daria Dmitrieva ne rentraient pas sur le terrain après le repos.

La Suède profitait d'une fin de match portes ouvertes pour égaler le record de buts inscrits dans un match de l'EHF EURO (39) tandis que Nathalie Hagman ajoutait son nom à l'histoire de la compétition, égalant le record de buts inscrits dans un seul match, avec 17 réalisations. Elle rejoint ainsi la Polonaise Karolina Kudlacz, qui en avait inscrit autant en 2006 face à la Macédoine.

La Russie, quant à elle, livrait la pire performance défensive de son histoire à l'EHF EURO. Avec 39 buts encaissés, elle en concédait sept de plus que sa plus mauvaise prestation, qui datait de 2012 face au Danemark.

Désormais, la Suède doit attendre le résultat du match entre la France et la Serbie pour savoir quel sera son destin dans la compétition. Si la France venait à ne pas prendre de point, la Suède pourrait alors se qualifier pour le dernier carré.

written by Kevin Domas