13/12/2018

Le iBall montre ce que sera le futur du ball tracking

Le handball innove avec une puce de suivi intégrée au ballon qui sera utilisée pour la première fois lors d'un tournoi en équipe nationale lors du dernier week-end à l'EHF EURO 2018.

Les iBall ont frappé un grand coup pour leur entrée dans le monde du handball. L'innovation technologique a été inaugurée lors du VELUX EHF FINAL4 de Cologne en mai, et elle a attiré l'attention. Elle sera également utilisée pour le weekend final de l'EHF EURO à Paris.

La balle intègre une puce de pistage, qui permet la distribution des données en temps réel, comme la vitesse de la balle, la distance et les positions de tir. 

A la LANXESS Arena à Cologne, l'utilisation de la balle a donné une nouvelle dimension au handball, pour les fans et les diffuseurs. Son apparition a suscité de nombreuses réactions. Peter Knap, CEO de SELECT a reçu beaucoup de réactions par rapport à cette balle révolutionnaire fabriquée en collaboration avec KINEXON et l'EHF Marketing GmbH.

"C'était un nouveau concept quand on a commencé le suivi de la balle. Et cela a été apprécié. Est-ce qu'on peut acheter l'iBall ? Pour les consommateurs, ça n'a pas d'interêt vu que la balle doit être raccordée à un système informatique" a déclaré Knap. 

Tout le monde est impatient de savoir quelles données la balle peut fournir et quels interêts cela a, mais nous en sommes encore à la phase initiale. 

Pour toutes les parties impliquées dans le projet, il est important de rester au fait des développements de la technologie des puces. En coulisse, des années de travail ont été nécessaires avant le premier lancement de produit à l'EHF FINAL4.

Knap parle d'un «un succès», mais il sait également que le iBall peut encore être développé.

Le ballon fera sa deuxième grande sortie lors de l'EHF EURO ce week-end. Il fera ses débuts dans une compétition internationale. 

"Avoir l’iBall à l’EHF EURO féminin est très important pour nous," annonce Knap. "L’amélioration technologique est importante. Lorsque nous parlons de l'iBall, on parle de points clés qui sont des données pour analyser le jeu, mais également des données pour donner de nouvelles options de collaboration avec des groupes tels que des diffuseurs et des sociétés de paris."

Avec toute sa technologie et le data que cela produit, la fabrication du iBall a été un vrai challenge pour SELECT. L'objectif était de ne rien modifier à l'apparence de la balle pour ne pas créer de déséquilibre. Et comment éviter d'abimer la puce quand la balle rentre en contact avec le cadre du but à pleine vitesse?

SELECT a réussi à tout étudier et est maintenant concentré sur le futur des ballons qui, selon Knap, ne se limitera pas au haut niveau.

"Pour le moment, cela nous ouvre une porte pour travailler avec les diffuseurs et les sociétés de paris. On a plein d'options mais nous ne sommes que dans la première phase et on a de gros progrès à faire pour le handball" a annoncé Knap. " J'ai vu cela comme une catégorie pour le très très haut niveau. Cela va prendre du temps pour arriver à un niveau amateur mais cela pourrait aider également à élever le niveau de formation. Il y a beaucoup de potentiel dans ce domaine. Mais cela va prendre du temps parce que ce n'est pas quelque chose que l'on peut commencer à utiliser du jour au lendemain, mais ça viendra".

Pour la Fédération Euopeenne de Handball, le futur iBall is un objet important pour aider le sport à entrer dans de nouveaux territoires en terme d'opportunité de diffusion, et de supporters.

"On va essayer d'accelerer le dévelopemment de nos plus grosses compétitions et événements, pour adapter le sport au marché du développement et devenir des précurseurs. On utilise la goal-line technology, le replay, et le iBall est la prochaine étape" a déclaré Martin Hausleitnerm le secrétaire général de l'EHF. "Il devrait livrer aux supporters une meilleure compréhension de ce qui se passe sur le terrain. On est en train de plannifier la prochaine étape et on va encore la développer pour l'année prochaine."

written by Eric Willemsen / cg