10/01/2017

Victoires convaincantes pour la Pologne, la Norvège, mais pas que...

RESUME TOUR 2 : La Pologne, la Roumanie, le Monténégro, le Danemark et la Norvège ont remporté leurs secondes victoires dans les qualifications pour l'EHF EURO 2018, tandis que l'Allemagne a remporté ses deux premiers points en Turquie

Les qualifications pour l'EHF EURO féminin 2018 continuent avec des victoires à l'extérieur pour la Pologne, la Roumanie, l'Allemagne, le Monténégro, le Danemark et la Norvège ce dimanche.

Presque toutes ces équipes comptent désormais quatre points dans leurs groupes respectifs tandis que l'Allemagne en compte trois après avoir fait match nul lors de son premier match.

Après deux tours joués fin septembre et début octobre, les prochains matchs sur la route vers la France se joueront en mars 2018.

GROUPE 1

Suisse vs Norvège 12:29 (5:12)

La Norvège, détentrice du record de victoire dans des EHF EURO, a terminé son deuxième tour de façon attendue, avec une victoire contre la Suisse, et elle compte désormais quatre points après deux matchs de qualification.

La norvège a pris les commandes dès le coup d'envoi. Menant 8-3 à la 20ème minute, les Scandinaves semblaient avoir le contrôle du match, et les locales n'allaient jamais revenir.

Avec sept buts d'avance à la pause, il était clair qu'il aurait fallu un miracle aux Suissesses pour retourner la situation face à une équipe du calibre de la Norvège. La défense 6-0 de leurs adversaires leur posait quatité de problèmes et la Suisse alignait les pertes de balle.

Quand la gardienne suisse Manuela Brütsch arrêtait un pénalty face à Veronica Kristiansen à la 50ème minute, son équipe n'avait pas encore inscrit dix buts (9:23) et la Norvège n'avait plus qu'à attendre patiemment le coup de sifflet final.

GROUPE 2

Slovaquie vs Pologne 20:29 (9:13)

La Pologne continue sa campagne de qualification de la meilleure des manières en y ajoutant une seconde victoire face à la Slovaquie. Les visiteurs ont rapidement pris les devants, prenant trois buts d'avance juste après la moitié de la première période sur une contre-attaque de Monika Kobylinska, qui inscrivait également un superbe kung-fu juste avant la pause.

Si la défense 5-1 slovaque avait bien résisté en première période, la Pologne continuait à trouver des failles. Avec des attaques rapides et bien organisées, la Pologne menait de quatre buts à la pause avant de dominer les trente autres minutes de la partie pour terminer avec une victoire de neuf buts.

La Pologne compte le maximum de points avec le Monténégro tandis que la Slovaquie n'a pas le moindre point, conséquence de ses deux défaites.

Italie vs Montenegro 16:23 (5:12)

Une belle première période a permis au Monténégro d'empocher sa deuxième victoire sur la route de l'EHF EURO en France.

Après n'avoir encaissé que cinq buts dans le premier acte, les vainqueurs de l'EURO 2012 ont fait face à un bien meilleur adversaire après la pause. Alors que l'écart entre les deux équipes était de sept buts à la mi-temps, les deux équipes ont fait jeu égal en seconde période, scorant chacune à onze reprises.

Le Monténégro avait creusé l'écart à la fin du premier quart d'heure, menant 6:1, tandis que les locales avaient du mal à inscrire leur second but. Celui-ci a bien fini par arriver par l'intermédiaire de Valentina Landri, mais de l'autre côté du terrain, l'Italie n'arrivait pas à trouver la solution face à la puissance des arrières et à la précision des ailières monténégrines.

Même si l'Italie a bien mieux joué en seconde période, elle n'est pas parvenue à refaire le retard concédé en début de match et reste donc à zéro point après deux matchs.

GROUPE 4

Portugal vs Roumanie 16:32 (5:16)

Grâce à une victoire à l'extérieur, à Luso, en ce dimanche après-midi, les médaillées de bronze du championnat du monde 2015 comptent quatre points après leurs deux premiers matchs de qualification, tandis que la Portugal n'en a pas un seul après ses deux défaites.

La Roumanie a dominé le match du début à la fin, prenant rapidement le large et continuant à creuser l'écart au fur et à mesure. Le coach Ambros Martin s'est servi du match, où ses joueuses étaient favorites, pour tester différentes combinaisons et associations de joueuses.

La gardienne roumanie Denisa Dedu a été d'une grande aide pour sa défense en première période, n'encaissant que cinq buts. Quand les visiteurs comptaient onze buts d'avance à la pause, il était clair qu'ils s'étaient déjà assuré les deux points.

La Roumanie en comptait finalement 16 à la fin du match et reste invaincue dans cette campagne de qualification.

GROUPE 5

Islande vs Danemark 14:29 (4:13)

Le Danemark, demi-finaliste de l'EHF EURO 2016, n'a pas eu trop de mal à dominer l'Islande pour aller chercher sa seconde victoire de suite dans cette phase de qualification.

Avec Althea Reinhardt, 21 ans, dans les cages à la place de l'habituelle titulaire Sandra Toft, le Danemark a facilement contrôlé les Islandaises, n'encaissant que quatre buts en première période.

Tôt le match, il était évident que le Danemark était la meilleure équipe. Avec un avantage déjà confortable après 15 minutes de jouées, 8:3, le coach Klavs Bruun Jorgensen était suffisamment confiant pour commencer à faire jouer ses remplaçantes.

Le Danemark a continué à capitaliser sur son avance de neuf buts à la pause et les deux poijts étaient décidés bien avant le coup de sifflet final.

GROUPE 6

Turquie vs Allemagne 16:30 (11:14)

L'Allemagne avait ouvert sa campagne de qualification avec un match nul surprise face à la Lituanie mercredi, mais s'en est remise pour obtenir une victoire importante, ce dimanche à Amasya. Pendant un certain temps, il semblait qu'un nouveau résultat surprise pourrait pointer son nez, car le match était équilibré jusqu'à la fin de la première période avant que les Allemands n'accélèrent pour prendre un large avantage.

La Turquie a eu toutes les peines du monde à prendre la mesure de la grande 6-0 allemande tandis que de l'autre côté du terrain, les visiteurs jouaient de façon précise et bien organisée en attaque, menant 12-7 à la 20ème minute. Un 4-0 inscrit par la Turquie rééquilibrait le match, ramenant les hôtes à un but tandis que l'Allemagne restait muette jusqu'à quatre minutes avant la pause.

Avant de rentrer au vestiaire, l'Allemagne creusait une nouvelle fois le trou et forçait la décision avec un départ canon en seconde période, faisant grimper l'écart à dix buts peu après la 40ème minute.

written by Courtney Gahan/kc