16/12/2018

Un air de déjà vu alors que la Roumanie et les Pays-Bas se rencontrent pour la médaille de bronze

PRESENTATION PETITE FINALE : Deux jours après avoir vus leurs espoirs d'un premier titre à l'EHF EURO évanouis, la Roumanie et les Pays-Bas veulent terminer la compétition sur une bonne note

Pour la deuxième fois en une semaine les Pays-Bas vont affronter la Roumanie. Photo credit: Anže Malovrh / Kolektiff Images

Ils ont perdu leurs demi-finales contre la Russie et la France de façon similaire, dominés en seconde période par des adversaires plus forts physiquement. Désormais, la Roumanie et les Pays-Bas peuvent prouver lequel des deux a le mieux récupéré de sa déception.

Les deux équipes visent leur deuxième médaille à l'EHF EURO : la Roumanie a déjà remporté la médaille de bronze en 2010 tandis que les Néerlandaises avaient fini avec l'argent il y a deux ans.

Roumanie vs Pays-Bas
Dimanche 16 Décembre, 14h00 heure locale, live sur ehfTV.com

Il y aura un petit air de déjà-vu entre les Pays-Bas et la Roumanie dimanche après-midi, sept jours après qu'ils se soient rencontrés dans leur premier match du tour principal. Jusqu'à ce jour, elles avaient été les seules équipes invaincues de l'EHF EURO, et les Néerlandaises avaient d'ailleurs continué leur série en s'imposant 29:24.

"Nous sommes fatiguées, c'est notre huitième match dans la compétition" dit la pivot roumaine Crina Pintea. "Mais nous voulons tout donner et nous rattraper de notre défaite face aux Pays-Bas au tour principal."

Bien qu'une seule semaine soit passée depuis le match précédent, beaucoup de choses ont changé. La Roumanie a perdu sa joueuse star Cristina Neagu à cause d'une blessure au genou, tandis que les Néerlandaises ont eu leur lot de soucis physiques, la capitaine Nycke Groot ne jouant que peu tandis que Martine Smeets et Jessy Kramer sont forfaits pour le match de dimanche. Smeets a été remplacée par Inger Smits.

Alors que les deux équipes vont disputer leur cinquième match en huit jours, la fatigue pourrait bien devenir un problème. Cependant, l'idée de pouvoir quitter le tournoi avec une médaille va motiver tout le monde une dernière fois.

"Finir quatrième est pire que de se faire éliminer plus tôt dans la compétition, donc la seule chose que je veux faire, c'est remporter le bronze" dit Eliza Buceschi, qui a mené la Roumanie avec huit buts contre les Pays-Bas la semaine dernière.

Alors que la Roumanie mène 5-2 dans les face à face entre les deux équipes, les Pays-Bas l'ont emporté lors des deux confrontations entre les deux équipes, en 1998 et la semaine dernière.

L'arrière gauche néerlandaise Lois Abbingh s'attend à un match serré et une grosse bataille face à la Roumanie.

"Je ne pense pas que qui que ce soit ait encore l'énergie pour jouer un beau handball, cela va être une grosse bataille pendant soixante minutes" dit Abbingh, en ajoutant que "nous pouvons être très fières" alors que les Néerlandaises avait débuté la compétition sans grosses attentes après que de nombreuses joueuses importantes aient déclaré forfait.

"Avant le tournoi, on n'était pas sûr de passer le premier tour" dit la joueuse de Rostov. "Mais nous avons une vraie chance de pouvoir battre la Roumanie et nous ne devons pas la laisser passer."

Pour sa coéquipière Maura Wisser, qui était dékà là à l'EHF EURO 2006, le match de dimanche sera le dernier de sa carrière internationale. Elle est très impatiente de jouer dans une salle comble à l'AccorHotels Arena.

"J'ai 33 ans et cet enchainement de huit matchs en quelques jours, mon corps a besoin de temps pour s'en remettre" dit la demi-centre. "Jouer dans cette salle, c'est super. C'est pour ça qu'on joue au handball et qu'on s'entraine aussi dur tous les jours. Je vais en profiter au maximum une dernière fois."

 

 

written by Eric Willemsen / br