16/12/2018

Wiederer : "Le handball féminin va de mieux en mieux"

INTERVIEW : Michael Weiderer, présiedent de l'EHF, souligne l'importance de l'EHF EURO 2018 pour le handball féminin, grâce aux supporters et aux joueuses qui ont réalisés une superbe compétition.

Le président de l'EHF Michael Wiederer a félicité les organisateurs du Women's EHF EURO 2018 en France. Photo: Jure Erzen / Kolektiff Images

A la veille de la finale de l'EHF EURO 2018, Wiederer revient sur deux semaines de handball en France qu'il décrit comme une grande promotion pour le handball féminin. 

Le président de l'EHF a été impressionné par le niveau de jeu et fait l'éloge du comité d'organisation et la Fédération Française de Handball pour l'organisation de l'EHF EURO 2018.

ehf-euro.com : Comment décrire l'EHF EURO en France ?

Michael Wiederer : Je pense que c'est un très bon EHF EURO d'un point de vue de l'EHF et des supporters. Les supporters sont venus en masse dans les cinq salles et il y a eu une très bonne ambiance pour tous les matchs. Cela prouve que la décision de donner l'EURO à la France était bonne et qu'il était temps de le faire.

ehf-euro.com : Vous parlez des supporters et de l'affluence dans les salles. Pensez vous que les fans ont passé un bon moment ?

Michael Wiederer : Le plus important, c'est que les salles n'étaient pas seulement pleines pour l'équipe de France, mais pour les autres matchs aussi, et cela prouve que le handball féminin devient de plus en plus populaire. Les tickets sont vendu pour un seul match, et nous avons eu de beaux chiffres sur les matchs qui ne concernaient pas la France et c'est un grand pas en avant. 

"De plus en plus d'équipes montrent que le niveau augmente"

ehf-euro.com : Qu'est ce qui vous a impressionné le plus?

Michael Wiederer : Si vous me demandez pour le weekend final à Paris, je vais répondre l'ambiance créée par tout ce monde dans cette immense salle. Et également la qualité du handball. Les deux demi-finales ont été complètement différentes mais très interressantes toutes les deux. La deuxième, entre les Pays-Bas et la France, a proposé un jeu très rapide, qui m'a beaucoup impressionné. 

ehf-euro.com : Est-ce qu'on peut dire que l'EHF EURO 2018 a été un beau spectacle et a fait la promotion du handball ?

Michael Wiederer : Bien sûr ! Je me souviens de la finale de l'EHF EURO 2016 avec la Norvège et les Pays-Bas. C'était vraiment un match exceptionnel, très rapide et avec beaucoup d'intensité. Cette fois, la France va affronter la Russie, ce qui prouve que de plus en plus d'équipes montrent que le niveau de jeu progresse dans le handball féminin. 

ehf-euro.com : Pensez-vous que le niveau de jeu s'améliore de compétition en compétition ? 

Michael Wiederer : La vitesse et les compétences du handball féminin augmente. Avant les demi-finales de l'EHF EURO 2018, j'ai assisté à un match de Coupe de la Ligue entre le PSG Handball et le HBC Nantes et si je compare les deux, ce match était très physique, avec un rythme plus lent, alors que la France et les Pays-Bas ont eu un rythme différent. C'était beaucoup plus intense.

ehf-euro.com : Peut-on dire que cette compétition est un succès comparé aux précédentes éditions ?  

Michael Wiederer : Ce n'est pas facile de comparer une compétition avec une autre. On a parcouru beaucoup de chemin, parce que je sais comment beaucoup de compétition se déroulent. Par exemple, lors de l'EHF EURO 1994, notre premier événement, le weekend final se jouait à Berlin  et l'arena était pleine, c'était un très beau événement. Ce n'est pas facile de comparer les différents EHF EURO. Cette compétition est une satisfaction pour le handball feminin, l'EHF et la Fédération Française de Handball. Chaque compétition présente des défis différents, et on peut apprendre de tous. 

"On veut garder l'ADN du handball intacte" 

ehf-euro.com : Pensez vous que la qualité de la compétition a augmenté par rapport aux dernières éditions ?

Michael Wiederer : Je pense que la compétition évolue. On a des défis diiférent de ceux qu'on a eu dans la passé. Par exemple, on a dévoloppé la partie technique, différents services autour des matchs ce qui aide les supporters et les équipes. Tout ceci rend le sport plus attractif. Mias le challenge c'est la manière dont on les utilise et on a besoin de bonnes conditions techniques pour cela, donc c'est complètement différent de ce qu'on a pu voir par le passé.

ehf-euro.com : L'EHF EURO 2018 inove avec de nouvelles avancées technologiques, comme l'iBall utilisé pour le weekend final, le replay, les buts lumineux et la demande de temps-mort électronique. A quel point ces inovation sont-elles importantes pour le handball ?

Michael Wiederer : C'est très important pour nous, de garder l'ADN de notre sport, mais pour le développement, pour attirer les supporters et leur donner plus d'informations, donc je pense que c'est une des chose qui correspond bien avec le digital dans notre sport.

ehf-euro.com : L'EHF EURO 2018 a été un succès, est-ce que cela met la pression sur la Norvège et le Danemark pour faire mieux pour l'EHF EURO 2020?

Michael Wiederer : Je ne pense pas que ce soit un problème, la Norvège et le Danemark sont des pays qui aiment le handball, et ils le montrent sur les compétition masculine et féminine et ils ont beaucoup d'expérience dans l'organisation des grosses compétitions. Les supporters scandinaves sont impressionnants et je suis sure que l'on va vivre une très belle et excitante compétition.

 

 

 

 

 

written by Adrian Costeiu / ts